PR O  JE C  TIL  E S

 
 
 
 

CIVEL

D’une grande richesse patrimoniale, l’usine élévatoire est un archétype de l’architecture industrielle du début du 20ème siècle. Son dessin exprime l’idée d’un véritable logotype.
Notre projet s’adapte aux exigences programmatiques tout en restant conscient de l’histoire du bâtiment. Il ne succombe ni à la nostalgie ni à l’amnésie.
A l’intérieur de la construction, les parois sont épaisses et peu percées. Pourtant, chaque ouverture doit s’envisager comme une fracture permettant de relier ces espaces jusqu’alors séparés. Afin de répondre à l’exigence de convivialité du lieu, nous avons choisi d’ouvrir ces parois suivant un principe d’alignement avec les ouvertures déjà existantes dans les façades. Ce mode opératoire, qui respecte les contraintes sismiques, optimise par ailleurs les échappées visuelles intérieures. Ce principe agit comme un liant, à la fois symbolique et structurant pour les entités programmatiques.
Les sous-faces visibles des toitures seront elles aussi entièrement reprises. Elles intègreront un complexe absorbant garantissant un confort acoustique dans les espaces d’exposition des deux niveaux. De fines lattes en bois peint, disjointes et posées en point de Hongrie recouvreront cette couche isolante. Là encore, nous avons opté pour une réinterprétation contemporaine d’un ancien mode de mise en œuvre.

With its extremely rich heritage, the pumping station is an archetype of the industrial architecture of the early 20th century. Its design expresses the idea of a true prototype.
We adapted our project to the programmatic demands, while always remaining aware of the history of the building, steering clear both of nostalgia and amnesia.
Inside the building, the walls are thick and have shallow openings. Each opening, however, should be seen as a fracture, enabling links to be made between spaces that were previously separated. To maintain the user-friendliness of the building, we chose to open up the walls, following a principle of alignment with the already existing openings in the facades. This approach, which also respects the seismic constraints, also enhances the vistas inside the building. This principle helps to bring the programmatic units together on a symbolic and structural level.
The visible undersides of the roofs will also be entirely reworked. They will be part of an absorbing structure that will guarantee acoustic comfort in the exhibition spaces on the two levels. Fine painted wooden laths, disjointed and laid down in a herringbone pattern, will cover this isolating layer. Here again, we have opted for a contemporary reinterpretation of an older working method.

Projet
Centre d'Interprétation et de Valorisation de l'Estuaire de la Loire
Date
2013
Lieu
Saint-Nazaire
Surface
1450 m²
Équipe

PROJECTILES, architecte mandataire et scénographe
EVP, bureau d‘études structure
NOBLE INGÉNIERIE _ bureau d‘études fluides
BUREAU MICHEL FORGUE _ économiste
PANNI DEMETER_ graphiste

 

Projets

Équipement
Habitat
Expositions
Installations
 
Scroll to top