PR O  JE C  TIL  E S

 
 
 
 

Exposition "Le Noir et le Bleu"

Selon les historiens Horden et Purcell, la fragmentation en “microrégions” de l’espace méditerranéen a joué un rôle essentiel dans les interactions qui se sont exercées en Méditerranée au cours de l’histoire. Leur thèse s’énonce en trois mots : « Diversité dans l’unicité ».
Cette diversité dans l’unicité, se révélant de nature à stimuler les échanges entre voisins proches ou éloignés, est le précepte fondamental de la proposition scénographique dont la traduction consiste à suspendre un palais imaginaire composé d’une suite de pièces dans lesquelles une diversité d’interfaces œuvres/visiteurs est déployée.
La ligne d’horizon structure le paysage global qui s’offre à travers les baies vitrées de l’architecture de MUCEM.
Notre projet définit l’horizon comme la ligne de flottaison du palais suspendu. Les murs du palais sont tronqués et laissent percevoir, une fois le visiteur assis, l’ensemble de l’exposition dans son unité et même au delà, vers l’horizon marin. Ainsi est générée une double dimension spatiale superposée: espace dédaléen du palais lorsqu’on est debout et espace étendu vers l’horizon dès lors qu’on s’assoit.

According to the historians Horden and Purcell, the fragmentation of the Mediterranean area into "micro-regions" has played an essential role in the interactions occurring in the Mediterranean during its history. Their thesis can be summed up in three words: “Diversity in uniqueness”.
This diversity in uniqueness, proving to be of a nature to promote exchanges between neighbours both near and far, is the fundamental guideline of the planned layout. The guideline is made visible in a suspended, imaginary palace containing a series of rooms, which brings into play a wide range of interactions between the works and the visitors.
The global landscape is structured by the line of the horizon, as seen through the bay windows of the MUCEM building.
Our project defines the horizon as the waterline of the suspended palace. The walls of the palace are cut down, thus making the entire exhibition visible to visitors, once seated, in its unity and even prolonging it towards the horizon of the sea. A double-layered spatial dimension is produced: first, the Daedalian space of the palace when the visitors are standing, and second, the extended space towards the horizon when they are sitting down.

Projet
Le Noir et le Bleu
Date
2012
Lieu
MUCEM - MARSEILLE
Surface
1200 m2
Équipe

Projectiles, scénographes
Laurent Meszaros, graphiste
Philippe Collet, lumière

 

Projets

Équipement
Habitat
Expositions
Installations
 
Scroll to top